J’adore échanger avec les enfants dans les écoles depuis 25 ans! Retour à l’école des deux chênes !

Pour la deuxième fois, j’ai eu la chance d’intervenir à l’école des deux chênes à Chaponost.
A l’invitation de son équipe enseignante et à l’occasion de la semaine paralympique et olympique, j’ai pu parler avec 5 classes du CP au CM2.
Nous avons abordé ma vie d’athlète professionnel en situation mais aussi j’ai pu leur parler de mon handicap et de mon organisation passé à venir.
Ce sont des louloutes et loulous très investis et qui ont posé plein de questions pleines d’empathie et de bon sens.
J’ai adoré la petite surprise qu’ils m’ont fait , ils sont arrivés avec mon prénom décomposé sur des feuilles de couleurs et chaque lettre était associée à un adjectif me qualifiant !

Il y a dans cette école un petit loulou qui a une myopathie et donc il y a déjà un gros travail pédagogique de fait depuis longue date.
Je suis toujours impressionné quand l’équipe pédagogique qui n’est pas seulement les professeurs, mais aussi tout le reste de l’équipe arrive à créer une vraie cohésion. Cela permet souvent de donner une bienveillance et une inclusion bien réelle ! A chaque fois que je viens dans cette école j’ai le sentiment d’une équipe apaisée. Et comme le confie sa directrice  » les parents jouent aussi le jeu « .

Je suis profondément attachés aux enfants car ce sont leurs sourires que je vois en premier quand je suis en fauteuil.

Cette fois-ci et depuis 25 ans que je vais dans les écoles, il y a eut beaucoup de questions pratiques.  » Comment tu te douches?  »  » Comment tu montes dans une voiture ? » etc.
J’ai bien senti qu’ils ont intégré le handicap comme un désagrément mais que ce dernier est compensable. Ils avaient besoin de réponses concrètes.
J’essaie toujours quand j’interviens de donner une vision très personnelle et à la fois de répondre avec vision globale. Je me vois pas parler de mon handicap sans évoquer toutes les autres formes plus ou moins visibles et plus ou moins invalidantes.

Photo Isabelle Cinquin


J’ai pu aussi évoqué comme j’aime souvent le faire , l’handisecourisme et le coté sécuritaire du vélo, roller . Toujours les sensibiliser à leurs sécurité, à comment ils peuvent aider. Parfois même sauver des vies.

Enfin pour clôturer ces 03h 30 d’échanges un dernier cadeau m’été offert. Au moment de partir sortir de l’école, deux petites CE2 sont venues me voir pour me dire qu’elle me reconnaissent suite à l’intervention d’il y a deux ans . J’ai l’immense sentiment de laisser une trace positive dans l’esprit de ces enfants, mais je n’y arrive pas sans le travail de l’école mais aussi des parents !

Alors si bien sur sûr vous avez besoin de mes services pour parler. Vous savez où me trouver ! 😉

Translate »