Je suis en fauteuil et je voyage partout dans le monde avec seulement mon sac à dos !! Mes astuces !

Après avoir voyagé pendant grâce à ma pratique du sport professionnel, il y avait bon nombre de pays dans lesquels j’avais envie de retourner mais beaucoup plus librement.

Depuis 2 ans maintenant je voyage en mode backpack c’est-à-dire mon sac à dos, mon fauteuil, un billet aller et retour et c’est tout.

Ça pourrait en effrayer plus d’un mais j’adore ce sentiment de liberté mais aussi la possibilité économique de partir beaucoup plus longtemps que si je le faisais en agence.

2 exemples :

Je suis parti en 2018 au Chili pour parcourir 16 000 kilomètres de fauteuil jusqu’en Patagonie, avec billet d’avion, logements aux normes handicaps , activités illimitées, transports et nourriture pour 1600 euros pour 15 jours.

En 2019 J’ai reproduis l’expérience dans les mêmes situations à New York pendant 16 jours pour 2400 euros et j’ai fais 72 activités différentes ( hélicoptère, empire state building, croisières etc) !!

Il faut bien entendu reconnaître l’accessibilité des transports , du logement et ensuite des activités.

Pour les transports si l’on reste dans les grandes villes du monde en général il y a pas trop de problème et le peu de soucis qu’il peut y avoir, j’ai toujours trouvé des solutions : Au Maroc j’ai voyager à l’arrière d’un camion… Au Chili quand le funiculaire de la ville était en panne des agents municipaux m’ont porté dans les 140 marches… À New York je prononçais à cette phrase magique « i need help » et systématiquement 15 New Yorkais accouraient pour me donner un coup de main..

L’avion n’a jamais été un problème à partir du moment où on respecte les règles propres au voyage aéroportuaire et bien entendu il faut un minimum se rencarder avant sur les règles de chaque compagnie et parfois faire preuve de persuasion pour les rassurer.

Pour le logement je voyage principalement avec Airbnb qui dispose aujourd’hui de plus de 60 critères en accessibilité handicap ce qui confère pour ma part à ce site les plus grandes possibilités de voyage. À New York après en avoir informé la propriétaire cette dernière avait même acheté un siège de douche pivotable pour me faciliter le quotidien. Attention quand même à bien prendre contact avec le propriétaire pour demander des photos et vérifier les informations d’accessibilité.

Pour les activités suivant les grandes villes aucun problème et dans les petites villes bien moins adaptés on trouve toujours des solutions humaines ou techniques . Au Chili les gens se sont toujours décarcasser pour me trouver des solutions à New York je n’ai jamais eu aucun problème d’accessibilité nulle part. En France nous entendons souvent qu’il y a des problèmes d’assurance, à New York j’entendais « You can do it? do it enjoy !! » tu peux le faire? Fais-le et apprécie ! Il faut savoir que dans beaucoup de pays les activités sont gratuites pour l’accompagnateur et souvent on dispose de tarifs handicaps et ce sans faire les files d’attentes !!!

Pour le côté médical j’ai toujours repérer à l’avance les professionnels de santé qui peuvent m’accueillir mais aussi les services hospitaliers et éventuellement je sais que grâce à mon assurance de voyage je peux bénéficier 24 heures sur 24 des conseils médicaux approprié qui peuvent se mettre en relation avec les ambassades de France sur place pour vous conseiller une prise en charge médicale appropriée.

Pour se faire comprendre j’utilise des applications de traduction quand je ne parle pas la langue comme Google Traduction qui permet de traduire en temps réel des textes, des panneaux mais aussi la parole pour tenir une conversation en temps réel.

Le plus dur quand on décide de voyager suivant ce modèle c’est d’accepter de lâcher prise, d’accepter de prendre des risques bien entendu contrôlés mais de se dire qu’au fond tout est possible !

J’ai appris aussi durablement pendant le voyage à ne plus avoir honte de mon handicap et de parfois avoir à demander de l’aide. Les gens à l’étranger sont globalement bien plus bienveillants et aidants qu’est-ce que parfois dans notre propre pays en France.
C’est bien pour ça à cet effet que je conseille plus souvent aux personnes qui veulent passer les vacances de voyager à l’étranger.

Quand du côté économique les agences de voyages et plus particulièrement celle spécialisées autour du handicap proposent des voyages complètement hors de prix le voyage lui en mode backpack permet de voyager pour des conditions économiques forte intéressantes et exactement dans les mêmes conditions sécurisantes pour votre handicap.

À cet effet le dernier conseil que je vais vous donner mais que je donne aussi aux personnes valides c’est de voyager avec une assurance rapatriement et frais médicaux de type Chapka qui vous couvrira quel que soit votre problématique aussi bien médicale que les imprévus quotidiens.

Alors chers ami(es) passez outre vos craintes et allez découvrir le monde !!

Pour toutes vos demandes de conseils n’hésitez pas à me laisser un petit message.

Si vous intéresse début 2020 je mettrai en place une journée d’atelier sur Lyon pour vous apprendre à organiser votre voyage ! Laissez moi un petit message si vous êtes intéressés !

Translate »